Lavoir GenetsLavoir Genets
©Lavoir Genets|S. Zwarteveen-OTHVS
Saint‑Martin‑de‑Saint‑MaixentTerre de légendes

St‑Martin‑de‑St‑Maixent

Avec un peu plus de 1000 âmes, Saint-Martin-de-Saint-Maixent est tout proche de Saint-Maixent-l’École. Baignée par la Sèvre Niortaise et le ruisseau de Rochetan, la commune tire son nom de saint Martin, moine et pèlerin originaire de Tours qui, lors de l’un de ses passages pointa son bâton et fit jaillir une source, rue Chaigneau. Faut-il lire dans cette légende l’origine des nombreuses traces de la « domestication » de l’eau par l’homme ? Peut-être. Lavoirs, moulins, ponts et fontaines sont présents en nombre sur le territoire communal et méritent le détour. Partez à leur découverte !

Le Pont de Pallu 

Le Pont de Pallu, sur la voie romaine, enjambe la Sèvre Niortaise en faisant la jonction entre les communes de Saint-Martin-de-Saint-Maixent et de Nanteuil. Cette passerelle de 50 mètres, en dalles calcaires plates était autrefois un lieu de passage obligé en direction de nombreux moulins. Les mules partaient en direction de La Rochelle chargées de grains et revenaient chargées de sel.

Si vous recherchez un lieu de pique-nique au bord de l’eau, le cadre autour du pont est idéal.

Le Four à pain de Charchenay 

Un dimanche matin par mois, l’association Saint-Martin Loisirs fait revivre ce patrimoine d’un autre temps. Réhabilité par la commune il y a quelques années, il est mis à la disposition de tous les habitants de la commune. Les jours de chauffe, il est possible d’y faire cuire pains, brioches, gâteaux, mais aussi toutes sortes de plats cuisinés.

L’Aire de loisirs du Vallon 

Dans un grand parc aménagé d’environ 3 hectares, cette aire de loisirs est dotée de plusieurs équipements. Pour une halte sous le signe du sport, il s’agit du point de chute idéal pour toute la famille : un city stade, un parcours sportif balisé d’une dizaine d’obstacles, une aire de jeux pour les plus jeunes, un terrain de pétanque, et une table de pique-nique.

Des parcours de Randonnée sur les pas des Résistants

A travers un parcours pédagogique à la rencontre de la faune et flore locale ou sur les pas d’Edmond PROUST, résistant réfugié au logis de la Bidolière, vous pourrez sillonner cette jolie commune pour en percer ses secrets :

Les chemins creux : Ce chemin pédagogique vous amène à découvrir la faune et la flore locale, à travers des panneaux illustrés par les enfants de l’école Emile NASLIN.

La randonnée « Sur les pas d’Edmond Proust » : « Message pour le tourteau fromagé : Chaumette est notre seul ami, vous devez lui faire tous confiance ! » (15 août 1944 » Radio Londres)

Edmond Proust, ou le Colonel Chaumette, fut ainsi nommé chef de la résistance unie en Deux-Sèvres. Le 18 février 1944, il échappe de justesse à une arrestation, et se cache au logis de la Bidolière. Il reste toute la journée dans la partie haute du logis et n’en sort que la nuit, à la faveur de l’obscurité. Sa prudence est telle que même les fermiers du logis, ne s’aperçoivent jamais de sa présence ! Randonner sur ses pas s’avère une expérience unique !