KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAKONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
©KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA|C.Gautier-OTHVS
Saint‑Maixent‑l'ÉcoleBordée par la Sèvre Niortaise

Saint‑Maixent‑l’École

Saint-Maixent-l’École possède un patrimoine riche né du développement de l’abbaye fondée au Ve siècle. Plus récemment, elle doit son rayonnement à l’école militaire créé en 1877. Nichée sur les bords de la Sèvre Niortaise, Saint-Maixent-l’École offre une balade haute en couleurs au rythme de l’eau et de l’histoire.

Pourquoi « Saint-Maixent-l’École » ?

En 459, le moine Agapit fonde un monastère près du lac de Vauclair, lac aujourd’hui disparu. Une petite cité du nom de Saint Saturnin se développe tout autour. Vers 480, Adjutor s’installe au monastère et prend le nom de Maixent. Abbé en 500, Maixent est vénéré comme un saint après sa mort et la ville prend son nom. Avec l’implantation de l’école militaire, la ville prend alors le nom de Saint-Maixent-l’École le 28 juillet 1926.

Plongée au cœur de l’histoire grâce à l’architecture

Autour de l’abbatiale, se dressent encore fièrement les demeures à pans de bois et les hôtels particuliers construits au XVIe siècle. Ils ont échappé aux nombreux épisodes tumultueux que Saint-Maixent a connu et sont tels des livres d’histoire à ciel ouvert. Place du marché, impossible de ne pas tomber sous le charme de cette maison sur galerie à arcades construite en 1470. Un peu plus loin, admirez l’hôtel Balizy, construit en 1530 dans un style Renaissance. Il a accueilli Catherine de Médicis ou encore le duc de Sully.
Direction le quai des tanneries. Au XIe siècle, de nombreuses tanneries vont développer : la Sèvre sert au nettoyage des peaux et le travail du cuir devient une activité importante. .
Au XVIe, il a abrité les industries florissantes des tissus, du cuir et de la moutarde avant que la Contre-Réforme ne contraigne beaucoup de protestants à s’exiler pour la Nouvelle-France.
Autre siècle, autre histoire, avec la création de l’école militaire devenue École Nationale des Sous-Officiers en 1963. Son implantation va transformer la ville avec la construction de nombreux bâtiments et même son nom, Saint-Maixent devient Saint-Maixent-l’École.

L'abbaye et l'abbatiale

Ce patrimoine imposant et majestueux vous fera voyager au cœur de son histoire. Poussez la porte de l’édifice et découvrez la crypte et les tombeaux.
L’abbatiale, c’est une histoire passionnante faite de secrets et de rebondissements. Construite en 940 sur l’emplacement de la cellule de saint Maixent, elle est maintes fois endommagée au cours de l’histoire : tremblement de terre, incendies, guerres de Religion. Elle est reconstruite par l’ordre des Bénédictins de Saint-Maur au XVIIe siècle, en style gothique. Aujourd’hui certaines salles telles que le cloître ou la salle capitulaire sont utilisées pour des expositions ou évènements culturels.

L'église Saint-Léger

L’église fut construite à la fin du VIIe siècle pour accueillir les restes de saint Léger, abbé de Saint-Maixent de 656 à 662 et assassiné en 678. Les vestiges de l’église en partie démolie sont classés au titre des Monuments historiques en 1879. Vous pourrez admirer les voûtes en berceau et les chapiteaux richement décorés qui font partie du style roman.

La crypte se visite uniquement lors de nos visites guidées de la ville.

Les halles

Par décision royale, le marché a lieu le samedi matin depuis 1469. La place du marché accueillait deux halles, aujourd’hui disparues. A la fin du XIXe siècle, une halle dite de style Baltard est construite avec une architecture de verre et de métal à la mode parisienne.