Sainte – Néomaye : commune aux multiples visages

Sainte – Néomaye : commune aux multiples visages

Un passé commercial

A la croisée des vallées de la Sèvre Niortaise et de l'Hermitain, Sainte – Néomaye était un carrefour  d'échanges commerciaux. La foire aux mules qui s'y tenait était réputée le Haut Val de Sèvre ayant  été un haut lieu de production du baudet.
Minotiers et saulniers arpentaient également les sentiers, entre les murets de pierres sèches, pour le commerce de la farine et de « l'or blanc ».que nisi.

Un patrimoine de pierres et de nature

Aujourd'hui, ces chemins permettent aux marcheurs de découvrir le paysage verdoyant, à partir des venelles du bourg jusqu'aux villages alentours... et de découvrir l'église du XIIème siècle (restaurée en 1695), le château des Fontenelles (propriété privée), le Grand Moulin...

Un patrimoine de contes et de légendes

De « Sainte-Néomaye » à « Marie-Mai », la commune n'est pas en reste « d'histoires » à raconter !
Sainte-Néomaye, jeune bergère, voyant ses troupeaux souffrir de la soif implora le ciel en leur faveur, puis elle frappa le sol de sa houlette, elle fit jaillir une source abondante que l’on n’a jamais vu se tarir ni se troubler.
Pour nous conter des belles histoires sur le village de Ste Néomaye, on a pu compter sur Michèle Clément Ménard et « Marie-Mai » l'un des personnages de ses romans de terroir à tonalité historique.

Partagez cette page !

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux